Vous ne tolérez pas les produits laitiers? Voici ce qu’il faut faire

 Andrea Hardy, RD, conseil a2 Milk™

Consommez-vous des produits laitiers sans lactose pour tenter de soulager vos symptômes digestifs, mais vous constatez que vos symptômes ne s’améliorent pas? Si c’est le cas, vous n’êtes pas seul.

Bien souvent, les patients qui ont du mal à digérer les produits laitiers sans lactose n’ont pas de problème avec le lactose, mais plutôt avec une protéine présente dans les produits laitiers, appelée protéine A1. Bonne nouvelle : vous n’avez peut-être pas besoin d’éliminer les produits laitiers pour autant! Examinons les différentes raisons pour lesquelles les produits laitiers peuvent provoquer des troubles digestifs, et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose?

Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’il existe de multiples raisons qui expliquent pourquoi une personne peut ne pas tolérer les produits laitiers. La première est l’intolérance au lactose. Le lactose est un type de sucre naturel présent dans le lait et les produits laitiers. Il est normalement décomposé par l’enzyme lactase. Certaines personnes ne produisent pas suffisamment de lactase, ce qui signifie que le lactose peut traverser l’intestin sans être digéré. Lorsque le lactose atteint le côlon, il est fermenté par notre microbiome intestinal, ce qui provoque des symptômes tels que des gaz, des douleurs abdominales, des ballonnements et de la diarrhée.

 

Pour gérer l’intolérance au lactose, les gens peuvent soit choisir des produits laitiers sans lactose, soit prendre des comprimés d’enzymes de lactase pour les aider à digérer le lactose.

 

Mais que faire si vous avez encore des symptômes de troubles digestifs lorsque vous consommez des produits laitiers sans lactose? Serait-ce là un indice que c’est bien la protéine A1 présente dans les produits laitiers qui est à l’origine de vos troubles digestifs?

 

Difficulté à digérer la protéine A1?

Le lait contient à la fois des protéines de lactosérum et de caséine. Environ 30 % des protéines du lait de vache sont un type de protéine appelé bêta-caséine. Au Canada, la majorité du lait que l’on trouve sur les étagères provient d’un mélange de bêta-caséine A1 et A2.

 

Les recherches montrent que lorsque la protéine A1 est digérée, elle se décompose d’une manière qui peut provoquer des symptômes digestifs similaires à ceux causés par l’intolérance au lactose, notamment des gaz, des douleurs abdominales, des ballonnements et des diarrhées. En fait, une étude a comparé les effets de la protéine A1 à ceux de la protéine A2 sur la digestion et a constaté que le lait contenant de la protéine A1 augmentait beaucoup les symptômes digestifs. Lorsque le groupe a continué à consommer du lait contenant uniquement la protéine A2, il n’a pas souffert des mêmes symptômes digestifs, ce qui révèle bien comment cette infime différence peut avoir un énorme effet sur les symptômes que ressent une personne1.

 

Heureusement, le lait a2 Milk™ provient de vaches qui ne produisent que la protéine A2. Si vous avez du mal à digérer la protéine A1, vous pouvez quand même savourer du lait! De nombreuses personnes qui essaient le lait a2 Milk™ affirment qu’elles se rendent bien compte de la différence digestive et peuvent éviter les désagréments digestifs.

 

Existe-t-il un test pour l’intolérance aux produits laitiers?

Alors, comment savoir si vous souffrez d’une intolérance au lactose ou si vous avez du mal à digérer la protéine A1? Il existe plusieurs tests pour mesurer l’intolérance au lactose. Les plus courants sont les tests respiratoires ou les tests sanguins : vous consommez une boisson contenant du lactose et, après un certain temps, le laboratoire est capable de mesurer si vous avez digéré le lactose ou non.

 

Malheureusement, il n’existe pas de test validé pour déterminer si une personne aura du mal à digérer la protéine A1. Cependant, cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas procéder à une petite expérience (également appelée test empirique) pour déterminer s’il s’agit bien d’une intolérance à la protéine A1 qui explique pourquoi vous ne tolérez pas les produits laitiers!

 

Y a-t-il un moyen de savoir si mes problèmes digestifs sont dus à la protéine A1?

Pour vérifier si vous avez de la difficulté à digérer la protéine A1, vous devez mettre votre « chapeau de scientifique » et être prêt à faire un peu d’auto-expérimentation. Cette méthode simple, étape par étape, est celle que j’utilise avec mes patients pour déterminer si la protéine A1 peut contribuer à leurs symptômes digestifs.

 

Tout d’abord, je commence par leur faire consommer temporairement des produits laitiers sans lactose (comme le lait sans lactose). Si leurs symptômes disparaissent, il est probable que le lactose est en cause. Cependant, quelques-uns de mes patients signalent que même avec des produits laitiers sans lactose, ils ressentent encore des symptômes.

 

Si tel est le cas, nous faisons un test temporaire en supprimant tous les produits laitiers de l’alimentation : le lait, le yogourt et le fromage. Si les symptômes s’améliorent, les produits laitiers pourraient bel et bien être en cause.

 

La prochaine étape est de réintroduire le lait. Nous commençons par le lait a2 Milk™ pour déterminer si la protéine A1 pourrait contribuer aux symptômes. Comme la plupart des laits vendus à l’épicerie contiennent un mélange de protéines A1 et A2, vous devez opter pour le lait a2 Milk™ — qui ne contient que la protéine A2.

 

Si nous savons que le patient est intolérant au lactose, je lui fais prendre des enzymes de lactase pour m’assurer que l’intolérance au lactose ne fausse pas les résultats. Si mes patients ne savent pas s’ils sont intolérants au lactose, je leur fais souvent prendre des enzymes de lactase pour m’assurer qu’aucune variable de confusion n’interfère avec les résultats de leur essai.

 

Si mon patient tolère le lait a2 Milk™ — c’est un assez bon indicateur que la protéine A1 pourrait être à l’origine de ses troubles digestifs — mais nous faisons une dernière vérification. Une fois qu’il a essayé le lait a2 Milk™ pendant au moins quelques jours et que ses symptômes continuent de s’améliorer, il est temps d’essayer le lait ordinaire. Pour une meilleure comparaison, essayez une quantité égale de lait ordinaire et de lait a2 Milk™. Par exemple, si vous avez bu deux tasses de lait a2 Milk™ par jour, consommez deux tasses de lait ordinaire par jour.

 

Enfin, comparez vos symptômes digestifs entre le moment où vous consommiez des produits laitiers sans lactose, des produits laitiers ordinaires et du lait a2 Milk™. Si vos symptômes digestifs se sont améliorés lorsque vous consommiez le lait a2 Milk™, la protéine A1 pourrait être responsable de vos troubles digestifs. La bonne nouvelle est que le lait a2 Milk™ est une excellente boisson vous permettant de consommer des produits laitiers sans vous soucier des symptômes digestifs. Aucune raison de renoncer aux produits laitiers, il suffit de remplacer votre lait habituel par du lait a2 Milk™ pour sentir la différence.

 

La conclusion

Les personnes qui éprouvent des symptômes digestifs après avoir consommé des produits laitiers tirent souvent des conclusions hâtives qu’elles souffrent d’une intolérance au lactose. Si leurs symptômes persistent, elles supposent qu’elles ne peuvent pas du tout tolérer les produits laitiers et y renoncent habituellement. Cependant, leurs symptômes pourraient être dû à la protéine A1 présente dans la plupart des laits vendus à l’épicerie. En faisant un simple test, étape par étape, vous pouvez déterminer si vous souffrez d’une intolérance à la protéine A1. Des recherches ont montré que la protéine A2 est naturellement plus facile à digérer que la A1. Le lait a2 Milk™ provient de vaches qui ne produisent naturellement que la protéine A2. Voici donc la solution pour réintégrer les produits laitiers dans votre alimentation, sans éprouver de troubles digestifs.

1.     Ho, S., Woodford, K., Kukuljan, S., & Pal, S. (2014). Comparative effects of A1 versus A2 beta-casein on gastrointestinal measures: a blinded randomised cross-over pilot study. European journal of clinical nutrition, 68(9), 994-1000. (En anglais seulement.)


Copyright © 2021 The a2 Milk Company Limited

a2 Milk™ is not suitable for anyone medically diagnosed with lactose intolerance, galactosaemia or cows’ milk allergy

“a2 Milk™“, “a2™“, “True a2®“, and “The a2 Milk Company™” are trademarks of The a2 Milk Company Limited